Home / Santé / 7 signes du cancer du col de l’utérus auxquels les femmes doivent faire attention !

7 signes du cancer du col de l’utérus auxquels les femmes doivent faire attention !

L’utérus est l’un de organes les plus importants de l’appareil reproducteur féminin, dont la fonction est de recevoir l’ovule fécondé puis d’héberger le fœtus qui s’y développera tout au long de la grossesse. Il est composé de trois parties : le fond utérin, le corps utérin et le col utérin. Ce dernier fait référence à la partie la plus basse de l’utérus et qui est formée de cellules saines, qui peuvent dans certains cas se transformer en tumeurs. Découvrez donc les facteurs de risques et les signes qui peuvent indiquer un cancer du col de l’utérus.

Qu’est-ce que le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus se développe suite à une mutation des cellules saines qui tapissent les parois du col utérin et qui commencent à avoir un rythme de croissance trop accéléré ainsi qu’un comportement anormal. Dans certains cas, ce changement reste bénin, avec une apparition de polypes, de fibromes ou de kystes non-cancéreux, ou causer un état précancéreux qui, s’il est diagnostiqué et traité à temps, permet de prévenir la transformation de ces cellules anormales en tumeurs cancéreuses.

Quels sont les facteurs de risque du cancer du col de l’utérus ?

Même si les causes de ce type de cancer, ne sont pas encore déterminées avec précision, il existe néanmoins des facteurs de risque qui favorisent son apparition, dont voici les principaux :

  • L’âge : le cancer du col de l’utérus touche généralement les femmes âgées entre 45 et 60 ans, et les risques d’en souffrir augmentent avec l’âge ;
  • Les antécédents familiaux : si des femmes de votre famille proche ont déjà souffert de cancer, vous avez de gros risques d’en souffrir également,
  • Une infection au Papillomavirus Humain (VPH) : qui provoque des lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus, ce qui favorise l’apparition des tumeurs. Ce risque est d’autant plus élevé si la femme souffre d’un affaiblissement de son système immunitaire ou si elle a commencé son activité sexuelle  à un âge précoce (avant 18 ans) ;
  • Les pilules contraceptives : la prise prolongée d’une pilule contraceptive hormonale augmente les risques de développer le cancer du col de l’utérus. Un risque qui baisse progressivement après l’arrêt de son utilisation ;
  • Le tabagisme : les femmes fumeuses ou en contact avec la fumée secondaire des cigarettes sont plus exposées au cancer du col de l’utérus, car la nicotine ainsi que les autres produits contenus dans ces dernières se concentrent dans le mucus cervical. De plus, le tabagisme augmente le risque de persistance d’une infection au VPH, qui peut causer le cancer du col de l’utérus.

Quels sont les symptômes du cancer du col de l’utérus ?

Pour pouvoir dépister ce type de cancer, alors qu’il est à ses débuts et ainsi augmenter vos chances d’en guérir et de n’en garder aucune séquelle, il est recommandé d’être à l’écoute de son corps et de demander l’avis d’un gynécologue dès l’apparition de l’un des signes suivants :

Des pertes vaginales inhabituelles :

Des pertes blanches ou jaunes avec une odeur forte ou désagréables sont généralement le signe d’une infection des voies urinaires. Or, quand elles deviennent abondantes, persistantes ou sanguinolentes, il est recommandé de consulter un médecin car elles peuvent révéler la présence de tumeurs.

Des verrues génitales :

La présence de verrues génitales internes ou externes est l’un des symptômes d’une infection au PVH, qui est un grand facteur de risque du cancer du col de l’utérus.

Des douleurs et des saignements :

À cause du développement des tumeurs, les parois du col utérin peuvent s’assécher et se fissurer, donnant ainsi lieu à des saignements et des douleurs au niveau du pelvis. Les douleurs durant ou après les rapports sont également un signe potentiel de cancer.

L’anémie :

Si vous souffrez d’un rythme cardiaque trop rapide, de fatigue constante, vous souffrez probablement d’anémie. Cette dernière peut être causée par les saignements excessifs accompagnant le cancer du col utérin.

Des problèmes de miction :

Une difficulté à uriner, des fuites d’urines ou du sang dans l’urine, sont autant de signes alarmants qui peuvent annoncer différents problèmes de santé comme les infections urinaires. Mais quand ces symptômes sont persistants, il s’avère important de consulter un médecin parce qu’ils peuvent révéler un cancer du col de l’utérus.

En cas de présence de tumeurs, le col utérin prend du volume, ce qui comprime la vessie et les reins et perturbe le flux d’urine. Ceci se traduit par une incapacité à vider complètement sa vessie, une miction douloureuse ou des cystites fréquentes.

Douleurs au niveau du dos, des hanches et des jambes :

L’enflure du col utérin empêche le flux sanguin de circuler normalement ce qui donne une sensation de douleur et favorise le gonflement des jambes et des chevilles.

Une perte de poids inexpliquée :

La perte de poids quand elle n’est pas voulue, peut être le signe d’une maladie sous-jacente, comme le cancer du col de l’utérus. En effet, 40% des personnes souffrant de cancer ont affirmé avoir perdu du poids, pendant les mois précédant le diagnostic.

Commentaires

Check Also

imk

Voici comment éviter une grossesse non-désirée sans utiliser de préservatif.

Même si la grossesse est généralement considérée comme un heureux événement, il existe néanmoins des …