Home / Actualités / Décret sur l’immigration : la femme de Donald Trump, Melania, aurait été expulsée !
exoo

Décret sur l’immigration : la femme de Donald Trump, Melania, aurait été expulsée !

Selon certains documents recueillis par l’agence Associated Press, Melania Trump aurait été rémunérée lorsqu’elle ne possédait qu’un visa touristique, au milieu des années 1990. Illégal, ce travail lui vaudrait aujourd’hui une expulsion du pays.

On ne peut pas revenir dans le passé… et heureusement pour Melania Trump. Selon une enquête menée par Associated Press (AP), notamment relayée par The Independent, Melania Trump aurait été susceptible d’être expulsée des États-Unis si son mari avait été président au milieu des années 1990, au moment où elle venait d’immigrer dans le pays.

En 1996, celle qui se nomme encore Melania Knauss, jeune immigrée slovène, avait été rémunérée pour ses activités de mannequin, en dépit du fait qu’elle ne disposait que d’un simple visa touristique, selon des documents obtenus par AP. Or, ce visa ne permet pas d’effectuer un travail payé durant son séjour.

 

La future First Lady aurait ainsi encaissé 20 000 dollars en sept semaines, avant de régulariser sa situation en obtenant le visa adéquat. Une fraude qui aurait pu lui valoir l’expulsion des États-Unis si les règles mises en place par son mari s’étaient appliquées à cette époque, selon des spécialistes interrogés par le site américain Slate.

Si la fraude mentionnée par AP est bien réelle, celle-ci aurait aujourd’hui «certainement» valu à Melania Knauss «un processus d’expulsion», estime ainsi le spécialiste de l’immigration Cheryl David. Parmi les nouvelles règles édictées par Donald Trump, les services d’immigration doivent désormais expulser en priorité les étrangers qui auraient «commis une fraude ou une fausse déclaration intentionnelle dans le cadre d’une affaire officielle ou d’une demande auprès d’un organisme gouvernemental».

Commentaires

Check Also

wiconsin

Wisconsin Mesothelioma Lawyers

Haiti news: Men kijan pèp la leve aprè yo te finn manje duri rivyè griz …