Home / Haiti lakay / Discours du Président Privert aux Gonaives:  »Mwen fè 26 mwa nan prison poutét mw te..

Discours du Président Privert aux Gonaives:  »Mwen fè 26 mwa nan prison poutét mw te..

Le président provisoire a fait ces déclarations aux Gonaïves lors de la traditionnelle adresse à la nation au premier janvier.

Pour cette fois, Jocelerme Privert a élevé la voix. Secondé de hauts cadres de l’administration publique, de représentants de la ville de Gonaïves et assisté de dizaines de citoyens, le président provisoire a prononcé son discours du 1er janvier dans un contexte échauffé. En cause, quelques partisans PHTK ont perturbé son adresse traditionnelle à la nation en réclamant la publication hic et nunc des résultats définitifs de la présidentielle.

Jocelerme Privert a profité de ce discours pour revenir sur son passif avec la justice haïtienne. « Je n’ai eu à commettre aucun crime dans l’exercice des différentes fonctions que j’ai eu le privilège d’assumer », s’est défendu le président provisoire. « Pourtant, a-t-il continué, pour des raisons inavouées et inavouables, j’ai passé plus de deux longues années de ma vie en prison pour des faits dont leur existence même m’est inconnue. Victime de persécutions politiques, j’ai connu des déboires inutiles et injustifiés ou même ma vie était en danger », a affirmé M. Privert.

Pour ce dernier, « Toutes les conditions étaient donc réunies pour faire germer dans mon cœur des sentiments légitimes de haine, d’aigreur, voire de vengeance contre mes accusateurs et pourfendeurs ». Loin s’en faut. « A ma sortie de prison en juin 2006, explique M. Privert (…) j’ai alors vite compris que, pour l’amour de mon pays et le bien être de mes concitoyens, objet de tous mes combats, je devrais pratiquer le culte du pardon et m’asseoir avec tout le monde, même avec mes anciens geôliers. (…) C’est justement ce séjour en prison qui m’a, dans un premier temps, ouvert les portes du Sénat de la République et plus tard celle de la Présidence ».

« Je sais qu’il est difficile de pardonner, mais nous devons nous rappeler que sans le pardon, il n’y aurait pas eu de Congrès fondateur de l’Arcahaie conduisant à la proclamation de l’Indépendance aux Gonaïves », a conclu Jocelerme Privert.

Commentaires

Check Also

mem

VOLE ANTRE NAN YON MAGAZEN TELEFON YO VOLE PLIS PASE 50,000$ TELEFON

VOLE ANTRE NAN YON MAGAZEN TELEFON YO VOLE PLIS PASE 50,000$ TELEFON To whom it …